Assurance habitation en colocation

L’assurance du logement, que vous soyez locataire ou colocataire, c’est obligatoire !

 

Assurance habitation en colocation obligatoire, oui, mais laquelle choisir ?

 

Du point de vue de la loi, seule la garantie risques locatifs (incendie, explosion, dégât des eaux) est exigée. Mais attention! Si l’eau échappée de votre machine à laver capricieuse s’infiltre dans les murs et rend visite à vos chers et tendres voisins, cela n’est pas couvert. Pas plus que vos biens personnels mouillés par la même occasion. Pour couvrir également ces risques, choisissez plutôt pour une assurance de types multirisques habitation.

 

Qui se charge de la paperasse ?

 

Peu importe, pourvu que l’ensemble du logement et des colocataires soient couverts. Plusieurs options, donc :

  • Un seul des colocataires souscrit une assurance, avec tous les noms de ses camarades inscrits au contrat. Charge à lui de récupérer auprès d’eux leur participation aux frais engagés.
  • Chaque colocataire souscrit un contrat à son nom, idéalement (mais pas obligatoirement) chez le même assureur pour faciliter le processus d’indemnisation en cas de sinistre.
  • Depuis la loi ALUR votée début 2014, le propriétaire peut également souscrire lui-même l’assurance et en répercuter le coût sur le loyer global de la colocation, à raison de 1/12ème de la cotisation annuelle chaque mois.

Assurance habitation en colocation : chez ColocTrankil, pas la peine de s’en soucier, une assurance multirisques est prise pour toutes nos colocations et est comprise dans le montant de vos charges.